Devenir coach, un apprentissage permanent, un parcours accompagné

Le 07/02/2012 - 1 Commentaire

Devenir coach, un apprentissage permanent, un parcours accompagné
Se donner soi-même les moyens de son choix

En démarrant l’animation du cursus CLE-Formacoach il y a quelques mois, je rappelais pour les personnes qui se préparaient à devenir coach qu’elles entraient dans un processus long d’apprentissage, fait de découvertes sur soi-même et d’affirmation de sa propre capacité à donner du feedback.
Lors du débriefing de synthèse avec ces mêmes personnes, et après la certification de l’une d’entre elles, j’ai noté quelques réflexions, prises à chaud que je me permets de vous restituer :
•    « je prends conscience que CLE-Formacoach est bien plus qu’une formation, c’est un parcours qui m’a permis de comprendre beaucoup de choses sur moi-même et sur ma future pratique »
•    « j’ai au travers de la diversité des intervenants externes, de l’équilibre entre la pratique et la théorie pu effectuer un véritable parcours personnel et un cheminement avec une grande satisfaction »
•    « c’était une grande richesse d’avoir été coaché avant et de pouvoir être accompagné tout au long du parcours »
•    « un coach n’est pas là pour plaire, mais pour aider à clarifier des vérités ».

Acquérir la posture coach
Acquisition de savoirs, de savoir-faire et surtout de savoir être sont les bases, les fondamentaux du métier de coach. Le but de cet apprentissage permanent est avant tout de comprendre et de vivre ce qu’est la posture coach, de l’expérimenter directement auprès de ses clients et pendant les sessions de formation qui permettent d’être en phase d’ajustement permanent sur son propre comportement.
C’est de loin la posture coach qui est l’élément le plus important pour exercer ce métier avec passion, rigueur et la générosité humaine que cela implique.

Expérimenter le debriefing
Notre mode de transmission privilégié est le débriefing : nous allions en permanence l’acquisition de savoirs d’outils théoriques, de découvertes des différents modèles ou outils de coaching avec l’expérimentation, dans un but d’appropriation du savoir être de coach.
Le débriefing est pour moi indispensable pour tout coach exerçant déjà ou pour toute personne s’y préparant.
Cet effet miroir interactif permet d’avoir une relation d’adulte à adulte de façon approfondie, sans complaisance, sans jugement et avec bienveillance.

Partage d’expérience
Il m’est arrivé deux fois de constater avec stupéfaction un refus de débriefing en face à face lors de désaccord chez des personnes qui aujourd’hui se disent coach et prétendent exercer ce métier … cela me paraît une contradiction avec leurs choix professionnels.

Avoir le courage d’être et de devenir soi-même
Choisir de devenir coach, c’est accepter de ne pas toujours plaire et de garder son identité en harmonie avec ses valeurs pour avoir le courage d’être soi et de devenir soi-même.
C’est se mettre soi-même en position de recul, ce que nous appelons en coaching la « position basse » pour accepter le dialogue avec l’autre et faire face a son propre dialogue intérieur.
Je vous laisse méditer avec les différents philosophes qui ont pu développer ce thème de « Deviens qui tu es » !

Eric de Pommereau

Coach

Créateur de CLE-Formacoach,

parcours d’accompagnement et de formation pratique au métier de coach

Partager

Commentaires

Une réponse à “Devenir coach, un apprentissage permanent, un parcours accompagné”

  1. Sheklykew le 30/05/2012 à 8 h 36 min

    beaucoup appris

Laisser une réponse





*