Quel coach souhaiteriez-vous rencontrer demain ? Quel coach voulez vous être demain ?

Le 28/03/2011 - Déposer un commentaire

Quel coach souhaiteriez-vous rencontrer demain ? Quel coach voulez vous être demain ?

Lorsque je travaillais dans la gestion des ressources humaines en entreprise, je savais que le salarié dont j’essayais de suivre et parfois d’améliorer la carrière était un rouage important pour l’entreprise, il faisait partie, comme nous le dirions aujourd’hui du capital humain.

Aujourd’hui, en tant que coach je sais que le capital humain se trouve au niveau personnel de chacun d’entre nous, au fond de chacun de mes clients.

Pour moi, le coach est indépendant et donc suffisamment fort pour convaincre son client qu’il a les propres CLES de sa vie et de son développement et qu’il peut compter sur lui-même.

Etre coach, c’est pour moi accepter modestement de prendre une part dans l’accompagnement de l’autre dans le « deviens qui tu es » !

Vivre ce métier, c’est être parfois ce miroir qui petit à petit renvoie une image qui devient plus nette, plus authentique, plus forte,  plus belle aussi parce qu’elle est acceptée, reconnue !

Au-delà de l’image est l’Etre.

Je suis heureux d’exercer ce métier qui permet de passer de l’image à l’être, de l’ombre à la lumière, et surtout d’apprendre encore et en corps à comprendre ce qu’est un contre jour et un rayon de soleil.

Touché et être touché, exprimer son propre ressenti, c’est entrer dans ce vaste domaine de l’intelligence émotionnelle !

Une cliente me le disait récemment : pourquoi n’y a-t-il pas d’école pour apprendre à être soi ?

Devenir coach est pour moi un chemin continu, vers infiniment humain, et je me nourris à la fois de ce métier et de ma volonté de transmettre cette passion, dans une autre forme d’accompagnement, avec exigence, respect et bienveillance.

Éric de Pommereau

Coach

Partager

Commentaires

Laisser une réponse





*